lundi 17 août 2009

Carnet de route no.1 : Byron Bay



Jour 36 - 37

« Vous commencez par le meilleur », disent certains. Pas tout à fait vrai. Mais pas tout à fait faux non plus. Notre voyage commence à 8H du matin le 7 aout 2009, lorsque l’on monte dans le City2Byron. Deux heures de route agrémentées des explications du chauffeur sur certains éléments du paysage ,mais également de sa récolte de fonds pour parrainer des enfants, chaque phrase commençant et finissant par « ookay »

Byron Bay se trouve à la frontière entre le Queensland (là où nous habitons à Brisbane, qui en est la capitale), et le New South Wales, abritant notamment Sydney. C'est le point le plus à l'est de l'Australie, et c'est donc le premier endroit où l'on peut voir le soleil le matin.

10H15. Byron Bay, nous voila ! Ce qui frappe en premier, ce sont les couleurs. Elles sont toutes là et représentent parfaitement l’âme de cette ville. Peace and Love, man. Au milieu des multiples boutiques de vêtements (surtout des maillots de bain), vous pouvez aussi croiser des boutiques plus touristiquement psychédéliques, qui vous proposent notamment, en échange de quelques dollars, de faire la photo de votre aura. A l’extérieur, dans la rue, on peut croiser deux types de personnes : des jeunes et des plus vieux. Les jeunes sont là pour satisfaire leur envie de fraîcheur, de mer bleue, de vagues à surfer, ou tout simplement vagabondent dans les rues à la recherche d’un coin d’ombre afin d’y gratter les cordes de leur guitare, juste pour le plaisir. Les personnes plus âgées ne sont rien de moins que d’authentiques hippies, résistant encore et toujours à l’envahisseur.

Après avoir arpenté à peu près toutes les rues de la ville en quête de la voie dans laquelle se trouve notre backpack et qui ne figure sur aucun plan, nous avons enfin trouvé l’endroit où nous allions passer la nuit. Le Nomads Backpackers. Quand vous entrez, vous n’avez pas l’impression qu’il s’agisse d’une auberge de jeunesse. Pour Valentin et moi, c’était notre première nuit dans un backpack donc nous ne savions pas très bien à quoi nous attendre. La suite de nos aventures montrera que le Nomads est un très bon backpack, moyennant 100$ la nuit.

Ni une ni deux, nous filons à la plage. C’est quand même pour cela que nous sommes venus à Byron Bay ! La plage est immense et cette période d’hiver laisse largement de la place pour que chacun ait son petit coin de paradis tranquille. Valentin a eu la bonne idée de marcher tout le long de la plage pour voir ce qui se cachait derrière les rochers. Une merveille. Je n’ai pas de mots pour le décrire alors je vous laisse regarder les photos...


Nous y sommes restés tout l’après midi, nous reposant sur la plage (ok bon… on s’est un peu endormi… mais quel bonheur de se réveiller sur une plage vierge près de l’océan Pacifique !) et nous baignant dans les vagues de l’océan.

Vers la tombée du jour nous nous sommes fait violence pour rentrer au backpack (car valentin devait changer ses lentilles), puis on est très vite retournés à la plage afin d’admirer le coucher du soleil





La nuit a eu aussi son lot de surprises. On avait seulement décidé de se promener dans la ville mais des sons venus d’ailleurs et des langues de feu dans la nuit ont attiré notre attention. En nous approchant, nous avons assisté à un véritable spectacle. Des jeunes roots jouant des percussions et du dijeridoo pour accompagner des joueurs de bolaces de feu. Voici un aperçu (désolée la qualité est médiocre mais c’est juste pour vous donner une idée)


video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire